Paloma Kuns

13558955_747149595425428_3217809701316101772_oNée dans un quartier populaire de la vallée de Caracas au Venezuela, Paloma Kuns s’intéresse très tôt aux arts et suit des cours dans un atelier pour enfants du musée des Beaux-Arts à Caracas sous la main de l’artiste peintre Luis Luksic. Son enfance est dédiée à la peinture et à l’écriture. Adolescente, elle ajoute la musique à ses passions et apprend la mandoline et le hautbois.

Ses études universitaires puis le début de sa carrière de chimiste la détournent peu à peu de ces pratiques. Elle part pour la France en 2001 pour poursuivre sa formation en science et management.

Il lui faudra attendre 2012 pour renouer avec la peinture, à la faveur d’une installation familiale au Gabon en Afrique Centrale. Son temps sera alors intégralement consacré à son activité artistique, de façon parfaitement autodidacte : création d’une école publique de peinture pour les enfants des quartiers défavorisés, installation de son atelier de peintre et…première exposition à l’Alliance Franco-Gabonaise de Port Gentil.
Son retour à Paris en 2014 et la reprise de sa carrière professionnelle en tant que Manager Projet ne pourront l’empêcher désormais de retrouver ses passions d’enfance et de réaliser le rêve longtemps enfoui de devenir violoncelliste. Capture d’écran 2017-04-04 à 18.05.31

Son travail actuel, en constante évolution, est empreint d’une féminité inquiète adoucie parfois de couleurs chaudes – voire criardes – rappels d’origines lointaines. 

Elle exposera ses œuvres à L’Harmonium du 6 au 27 mai 2017.

Vernissage le samedi 6 mai à partir de 18h30 (entrée libre).