Matteo Hinant

21199367_969494079856699_1358810746863883644_o

Matteo est un bruxellois passionné d’histoire, de politique, de géographie et de sciences. Il suit actuellement des études d’Urbanisme à l’Université Libre de Bruxelles.

Il s’inspire de ses différentes passions pour développer des cartes et dessins de villes comme autant de facettes d’une réalité imaginaire : une civilisation à son apogée et au crépuscule de son déclin, de sa décadence, un monde où les monuments se battent pour occuper le moindre centimètre d’espace dans un univers qui ne sera bientôt plus qu’un champ de ruines.

21199485_968987336574040_663325405775701015_o

Il utilise également de vieilles photos détournées et transformées pour donner une vision rétro-futuriste, faire le lien entre les mondes anciens et futurs.

La question posée est celle de la course folle à une croissance infinie dans un monde fini, et le refus de l’humanité de renoncer à ses contradictions pour construire non pas quelque chose de puissant, mais quelque chose de juste.

Après avoir donné un aperçu de ses créations lors de la deuxième édition de Pic’Pluk en janvier, il revient en septembre à L’Harmonium avec une exposition complète autour de la ville.

Vernissage le samedi 1er septembre à partir de 18h30 (entrée libre)