Laurent Burnier et Renaud Bertels

 

Laurent Burnier, passionné depuis toujours par l’image, a démarré son activité de photographe en 2012 en suivant une formation de cours du soir. Rapidement, il développe deux sujets
photographiques : les concerts et l’urbex. Pour ce dernier, il photographie des lieux abandonnés, des bâtiments dont on a oublié l’usage, que ce soit pour des raisons financières ou tout simplement par manque d’intérêt, tout en ouvrant une porte de questionnement sur la société de consommation : pourquoi abandonner ces lieux pour en construire d’autres un peu plus loin ? Pourquoi délaisser ces bâtiments alors qu’ils pourraient servir à nouveau ?

Au fil des voyages et de ses « explorations urbaines », il photographie ces fantômes du passé et nous invite à y trouver leur beauté originelle, à imaginer ce à quoi ils ressemblaient à l’époque où ils
étaient encore utilisés. Il nous propose de réfléchir à la seconde vie que l’on pourrait donner à ces
endroits chargés d’histoire, comme des thermes dont l’occupation remonte aux celtes, ou des salles de bal de l’époque soviétique…

 

Renaud Bertels, d’origine belge, est un grand passionné de l’histoire antique. Depuis son enfance, il prend plaisir à visiter châteaux, musées et monuments anciens de toutes cultures. Grand voyageur, il a commencé la photographie en immortalisant ses souvenirs de contrées lointaines, jusqu’à découvrir l’exploration urbaine en 2013.

Novice dans le domaine, il était alors émerveillé par les bâtiments abandonnés et se demandait
pourquoi de tels édifices aussi beaux pouvaient être délaissés. Aujourd’hui, c’est avec beaucoup de
curiosité qu’il part explorer et photographier ces lieux qui dorment à l’abri des regards. Témoin
privilégié de leur solitude et de leur déclin, entre manoirs, usines, hôpitaux et églises, ses péripéties
le plongent dans la décrépitude d’époques révolues où chaque nouveau lieu recèle sa part de
majesté et a un récit à raconter. Via son travail, il nous invite à découvrir les réminiscences picturales d’un passé palpable, signes de la décadence de l’Homme et de ses constructions.

Ensemble ils ont exploré dans de nombreux pays, de la France à l’Italie en passant par la Belgique, et le Luxembourg, et vous présentent le fruit de leur travail réunit en une exposition Urbex du 25 avril au 26 mai.

Vernissage le jeudi 25 avril à partir de 19h (entrée libre)